Beauté

Roaccutane : mon traitement contre l’acné

J’arrive à mon 6ème et dernier mois de traitement, et j’ai hâte d’en finir. Pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux, vous m’avez parfois entendu en parler, m’en plaindre ou alors venter ses mérites extraordinaires pour retrouver une peau sans imperfections. J’ai eu énormément de questions durant ces 6 derniers mois. Je vais tâcher de répondre aux plus récurrentes.

Pourquoi ai-je décidé de suivre ce traitement ?

Pour ne rien vous cacher, j’avais pas mal d’acné pendant mon adolescence et j’ai fait une première cure lorsque j’avais 17 ans. Ca m’a changé la vie. J’ai rapidement retrouvé une jolie peau nette, et je revivais. Depuis 2, 3 ans, ma peau était un peu moins lisse, des boutons sur les joues qui disparaissaient pour laisser place à de nouveaux chaque semaine = INSUPPORTABLE et ça me minait vraiment le moral. Je pouvais les cacher sous le maquillage mais je n’avais pas envie de passer mon temps à cela. De plus, j’ai toujours fait attention aux produits que j’utilise pour le visage. Par exemple, je n’utilise pas de lait démaquillant, je trouve cela trop agressif. Je nettoie ma peau avec du savon doux (La Roche Posay, Uriage…) sous la douche et les yeux avec de l’eau micellaire Bioderma.

Je ne sais pas de quoi ça pouvait bien venir, probablement le stress, la pollution parisienne, la fatigue. Tout ce que j’en retenais, c’est que je ne supportais plus de me regarder dans le miroir, les larmes aux yeux. Mes amis et mon entourage me répétaient en vain “tu n’as presque rien, tu ne vas quand même pas faire Roaccutane !!” Et bien si, c’était pour moi, le seul moyen radical de me sentir mieux.

Roaccutane, c’est quoi ? Qui le prescrit ?

Roaccutane (ou Curacné) est un traitement lourd à base d’isotrétinoïne, par voie orale et nécessitant un suivi médical mensuel. Le dermatologue seul, peut le prescrire (pour le 1er mois). Vous pouvez ensuite faire renouveler votre ordonnance chez cotre généraliste (Attention, tous n’acceptent pas). Il est délivré uniquement dans les cas d’acné sévère ou “persistante” chez l’adulte. C’était mon cas, à 30 ans, ça suffit !!! Lors du premier RDV, le docteur vous explique les effets indésirables plausibles, et vous remet un livret pour faire la liaison entre votre dermatologue, le laboratoire médical et la pharmacie. J’ai commencé le traitement à 40mg par jour (la dose n’a pas changé mais c’est vraiment différent à chacun). Un calcul est fait selon votre poids pour connaître cette dose. Je devais me rendre à chacun des rendez-vous avec les résultats de ma prise de sang mentionnant que je n’étais pas enceinte. Il est interdit de tomber enceinte pour risque de malformation de l’enfant. En début de traitement, on nous est mis au fait des effets avant de débuter le traitement. Le dermatologue nous remet un livret qu’il faut avoir sur soi à chaque rdv et à la pharmacie pour récupérer le médicament (+ prise de sang négative au test de grossesse). Moyen de contraception obligatoire (pilule ou stérilet) pour prendre Roaccutane.

Le coût ?

Tout dépend de votre couverture sociale, mutuelle… Pour résumer, il vous faut régler vos consultations chez le dermatologue, qui sont remboursées en totalité s’il n’y a pas de dépassement d’honoraires. Et je n’ai eu aucun frais à débourser pour l’achat du traitement en pharmacie. De mon côté, tout a été pris en charge. Il vous faudra aussi acheter des crèmes hydratantes pour le corps, visage, les lèvres…

Les effets indésirables ?

Généralement lorsqu’on prononce le mot “Roaccutane”, c’est la catastrophe… Comme si on commettait un délit. Chacun réagit au traitement de façon différente, je ne suis pas médecin mais je vais vous donner les effets secondaires qui m’ont touchés.

MORAL – FATIGUE – Je ne dirai pas que le traitement a grandement joué sur mon moral. Pas de pensées “noires”, pas de tristesse… Par contre, une fatigue importante par moment (bon il faut dire que je ne me ménage pas aussi). Les derniers temps, mes réveils étaient devenus un peu difficiles. Je sais que le traitement peut provoquer quelques troubles du sommeil, c’est pourquoi, je vous conseille de prendre votre comprimé le matin. De mon côté, je n’ai pas vu la différence puisque je dors mal depuis 20 ans. Mais mon amie Marjorie a fait le test.

SÉCHERESSE INTENSE – Notre peau est plus fine, fragilisée. Pour ma part, le plus gros inconvénient est la sècheresse de mes lèvres (jusqu’à saigner, ne plus pouvoir ouvrir grand la bouche, rire ou manger un sandwich). Je vous conseille de vous badigeonner les lèvres de crème Aquaphor d’EUCERIN (7€ en pharmacie sans ordonnance) – ça a été la seule qui a fonctionné pour moi. N’hésitez pas à déborder et à en appliquer du matin au soir et avant d’aller au lit. Seconde zone hyper sèche = l’intérieur du nez – j’ai eu des saignements quotidiens et des lésions causées par cette sècheresse intense. J’ai été voir un ORL qui m’a prescrit la crème HEC (3 ou 4€ en pharmacie sans ordonnance) que j’ai ensuite utilisé chaque soir avant d’aller dormir pour “réparer” et stopper les saignements. Plutôt efficace. Au niveau du corps, je n’ai pas trouvé ma peau beaucoup plus sèche. Enfin, les yeux : je porte des lunettes car mes yeux fatiguent extrêmement vite comme je travaille sur écran. Mais depuis le traitement, c’est encore pire, je sens qu’ils sont fragiles, et il faut vraiment les hydrater avec des sérums prescrits par le dermato (matin + soir). Enfin, la peau de mon visage avait tendance à rougir facilement, émotions ou frottement, chaud/froid… d’ailleurs sur le corps aussi.

Il est recommandé de commencer la cure en hiver, car on ne peut pas s’exposer au soleil. Notre peau est fragilisée, plus fine et il y a de plus gros risques de brûlure.

CORPS – J’ai ressenti pas mal de douleurs dans mon corps, mes membres. Des tiraillements au niveau des articulations et particulièrement dans les jambes. Comme une impression que mon corps se figeait si je restais longtemps dans une même position, et mal au dos… Le soir, en me couchant, j’avais une sensation de jambes endolories (au niveau de mes cuisses) alors que ça arrive habituellement après plusieurs heures dans une même position – c’est assez désagréable, inconfortable mais ça fini par passer…

CHEVEUX – Cheveux extrêmement secs de la racine aux pointes. L’avantage : me laver les cheveux 1 à 2 fois par semaine. Par contre, il ne faut pas oublier de les hydrater avec des shampoings spécifiques et soins profonds + sérum.

J’espère avoir répondu à toutes vos interrogations, je suis à votre écoute pour toute question supplémentaire <3

Previous Post
mars 17, 2019
Next Post
mars 17, 2019

No Comments

Leave a Reply

coralineball

Instagram a retourné des données invalides.

coralineball