Voyage

Direction la Thaïlande…

Des années que je rêvais de partir dans ce si beau pays. La Thaïlande m’a toujours attirée, de part sa culture, sa gastronomie car je suis une fanatique de la nourriture asiatique, ses belles couleurs, ses temples et sa diversité. J’aime partir loin, sinon je ne me sens pas en vacances !

Dimanche 20 Mars 2016Marine (ma sœur) et Ely (mon amie blogueuse) me rejoignent à la capitale. Excitées comme des puces – rendez-vous à Orly pour un décollage à 19h00 précises et on s’envole de nuit pour… 14 heures de vol. Autant vous dire, que ça a été le voyage le plus long de ma vie, car je n’ai pas réussi à fermer l’œil durant tout le voyage. Avec des vol à 5 000€ en première, on s’est contentées de souffrir en éco, après tout, on est jeunes. J’ai tout essayé, les jambes en l’air, sur la tablette, puis sur celles de ma sœur, les boules quies, le masque, la lecture, la musique…

Arrivée à BANGKOK à 15h50. On prend notre premier taxi en direction de l’hôtel. Pensez bien à demander le « taxi-metter » avant de rentrer dans la voiture, sinon, les chauffeurs vous feront payer beaucoup plus cher, si certains refusent, demandez-le prochain. Ils finissent par accepter.

Le PRINCE PALACE HOTEL est situé au cœur de la ville, pas facile de choisir un hôtel à distance, mais pour le coup, il était top, immensément grand et une belle chambre de 50 m2, une grande salle de bain et une vue panoramique sur la ville depuis le 16ème étage… et un roof top avec piscine (indispensable pour se rafraichir aux heures les plus chaudes de la journée, la chaleur de la ville est vraiment écrasante à cette époque de l’année…).

KO SAN ROAD – Spot incontournable à visiter le soir – première étape : bureau de change, les taux sont relativement corrects dans la rue. Evidemment, j’ai ensuite foncé sur les stands de pad-thaï pour goûter les « fameuses » pad-thaï crevettes, cuisinées sous mes yeux ébahis, les meilleures de ma vie à un prix défiant toute concurrence… 50 Bath soit 1,30€. N’oubliez pas de demander non piquant pour les plus sensibles (comme moi).

KOH SAN ROAD, c’est excitant, bondé de monde toute la nuit, et bordé de petites boutiques de fringues, de bijoux, de sacs et pochettes colorées, d’accessoires de mode, de bars et de vendeurs à la sauvette, on y trouve de tout…même des insectes grillés (je n’ai pas gouté, j’ai la phobie de ces trucs), des massages pour moins de 4€ les 30 minutes et de nombreux instituts de beauté pour vous faire de jolies mimines. BINGO pour nous, après avoir arpenté la rue, on décide de s’enfoncer dans les ruelles perpendiculaires à la recherche d’un institut « clean » : c’est parti pour une manucure, pédicure, pose de vernis, massage corps… je crois que j’ai dépensé moins de 10€ pourboire compris pour un travail exceptionnel. Il est 23h30, les boutiques commencent à fermer, et nous à fatiguer, on rentre pour passer notre première nuit… Le matelas est magique… je m’endors comme un bébé…

Mardi matin : on démarre cette première journée par mon repas préféré : le petit déjeuner : des pancakes délicieux, des fruits, des viennoiseries (moins bonnes qu’en France), des produits laitiers, des céréales, des plats cuisinés à base de riz, nouilles, légumes, viande, poisson… tout est délicieux…

On quitte l’hôtel en tuk-tuk (ils nous ont sautés dessus à la sortie de l’hôtel, tu m’étonnes, 3 blondes en short, grand sourire aux lèvres – Tarif : 150 Bath par personne pour 10 minutes de route, après coup, on a bien compris qu’on s’était fait arnaquer, mais c’est le jeu ! Pour les locaux, il s’agit du prix pour 3 personnes – Alors n’hésitez pas à négocier, c’est rigolo et ils adorent ça), direction les célèbres temples de BKK : Le Grand Palais, aux couleurs et formes incroyables et le WAT PHO (temple du bouddha couché). Et puis, on s’est arrêté là, après une bonne demi-journée de marche, et la constatation suivante : c’est très beau, mais ils se ressemblent tous.

    

Un ploof dans la piscine de l’hôtel sous 40°, et on ressort vers 17 heures pour une session shopping dans les grands centres commerciaux : notre favori : MKB. Immense, on y trouve de tout (et n’importe quoi). On a passé des heures sur les stands de produits de beauté (contrefaçon oblige, il n’y a que ça, alors on décide de « presque » tout acheter afin de tester et de comparer avec les originaux – Bilan : mauvaise idée, la qualité n’est pas là), il est 20 heures lorsque je m’inquiète de l’heure… On ressort dans la rue et on marche jusqu’à un grand marché du soir. Parmi mes petites trouvailles : un short en jeans noir hyper bien coupé à 3,80€.

Petite halte à CHINA TOWN – on nous l’a conseillé, mais je n’ai pas trouvé le quartier hyper « intéressant ». A part des centaines de restaurants dans la rue et une circulation importante, je ne relève rien de cet endroit. Cependant, nous avons dîné du poisson grillé « sur le trottoir », et c’était délicieux. L’ambiance et la qualité des produits étaient là ! (5€ les 5 gambas). Retour à l’hôtel pour notre dernière nuit à BKK – Une nouvelle journée shopping (on n’a pas pu résister) et on reprend un vol pour CHAING MAI.

CHIANG MAI – Dépaysement total après ces deux premières journées dans l’euphorie de BKK, direction l’hôtel CHANGPUAK BOUTIQUE HOUSE pour une bonne nuit. Ely nous a dégoté ce petit hôtel calme et reposant au couleurs flashies sur internet. On a adoré !!!                            

          

Jeudi matin – Petit déjeuner express à 7 heures du mat’ et on prend la route avec un guide local pour aller rencontrer les éléphants « sauvages », en réserve. On a passé notre journée à les bichonner, les nourrir, les laver dans la rivière, et faire une balade « à cru » (sans selle), c’était magique ! Nous n’étions que toutes les 3 toute la journée, pas de touristes et pas de « pics » que les éleveurs utilisent pour faire avancer les éléphants lors des balades en groupe. En rentrant sur CHIANG MAI, notre guide nous dépose devant quelques temples que nous visitons rapidement (c’est beau, mais toujours la même chose).

En fin de journée, on décide d’assister à un match de boxe thaï, bière à la main pour les filles, et coca pour moi, puis d’aller faire un tour au marché nocturne. Il y a quelques bonnes affaires à faire sur les produits si on négocie bien les prix mais ils sont « durs » en affaire. Je vous conseille de dépenser votre budget « achat » à Bangkok, c’est bien moins cher que Chiang Mai contrairement à ce qu’il se dit.

Retour à l’hôtel en tuk-tuk, pendant le trajet, on tente de grignoter notre KFC, enfin, on essaie, le chauffeur conduit comme un « dingo », j’échappe la moitié de mes frites sur la route. A noter, que même dans les fast-food, les sauces sont piquante +++ je n’ai pas pu manger mon hamburger (donc j’ai fini les 3 frites qu’il me restait).

Le lendemain, on se prélasse au bord de la piscine toute la journée. Je pense que nous étions les seules clientes de l’hôtel ces 2 jours (tant mieux).

      

Le soir, nous reprenons encore un vol pour passer une courte nuit à PHUKET au ECO HOSTEL PHUKET. On appréhendait l’endroit, à 5€ la nuit par personne, mais sachant qu’on ne restait que 5 heures… on n’a pas fait les difficiles et on s’est lancé ! Une belle surprise, je vous le conseille si votre budget est vraiment serré et que vous restez 1 ou 2 nuits, le personnel est charmant et notre chambre très mignonne, située au 4ème et dernier étage (sans ascenseur), 3 lits confortables, une salle de bain équipée d’un sèche-cheveux et des produits d’hygiène (gel douche/shampoing – bon, on n’a quand même utilisé les nôtre…). Réveil qui pique à 6h30 et on saute dans le taxi que l’hôtel nous a gentiment commandé, direction le port pour prendre le premier bateau de 8 heures pour notre prochaine étape. Alors il y a aussi un MAIS. On a voulu faire les malines en nous plaçant sur le devant et à l’extérieur du bateau, en n’imaginant pas qu’à cette heure-ci du matin, le soleil était déjà si mauvais, on a commencé à mettre de la crème solaire à 9 heures… Mauvaise idée !

KO PHI PHIMon coup de cœur et aussi celui des filles, encore plus beau que tout ce qu’on imaginait, une eau turquoise, des petites barques en bois ornées de tissus multicolores, des petites ruelles animées, des centaines de restaurants qui bordent l’océan indien et des gens partout, partout. Jusque là, c’est parfait, on débarque ensuite sur l’île et on se rend compte, que notre hôtel est situé à 1,5 km du port : aucun véhicule ne circule dans les ruelles trop étroites. Il est 11 heures du matin, il fait 40° et on commence la traversée tant bien que mal, avec nos sacs bien trop lourds, les coups de soleil naissants brûlants nos épaules malgré un indice 50 – je pense qu’à ce moment là, je les déteste toutes les 2 !!! Pour la petite histoire, j’avais l’intention de partir avec une valise à roulettes mais les filles m’ont convaincues que j’allais être handicapée avec une valise et que je ne pourrai pas toujours la faire rouler, je les ai écouté – Mais FAUX – tous les chemins étaient praticable en valise ! Après quelques dizaines de minutes de marche, on arrive à lHOTEL GYPSY SEA VIEW – isolé du centre mais très appréciable – On adore l’endroit à la minute où on y arrive. Une très belle piscine avec une eau trop chaude à +/_ 35°, des cocktails frais délicieux à siroter dans le jacuzzi et une chambre avec terrasse. Je vous le recommande vivement, de mémoire, nous avons payé seulement 150 € pour 2 nuits, à 3, petits déjeuners compris (Encore des pancakes !!! on est heureuses).

    

Premier jour – on décide de visiter l’île, on passe l’après midi sur la plage (on se badigeonne de crème et n’imaginons pas ce qui nous attend le soir). Malgré notre protection solaire indice 50, on crame…. A la sortie de la douche à 3 écrevisses bouillonnantes ! Alors, HOP, direction l’épicerie du coin à on nous vend de l’Aloé Véra en gelée verte, c’est gluant, ça colle mais ça soulage vraiment ! Alléluia !!!

Deuxième jour – on décide de faire une excursion et visite de l’île depuis la mer, il y a de nombreux pêcheurs qui proposent de vous y emmener pour 4 heures au prix de 1500 Bath. Au programme : visite de « Maya Bay » (Film la Plage), snorkelling (masques et tubas fournis), plage aux singes (un de nos meilleurs moments). Une journée inoubliable. Sur le retour, on réussi à convaincre le pêcheur de nous déposer sur la plus belle plage de l’île – Long Beach. On y a fait plein de photos, bu du lait de coco. C’était top, et curieusement peu de monde sur la plage…

    

Le soir, on dîne, dans un petit resto, assises au comptoir, des mets délicieux : pad thaï, rolls de légumes (pour changer)… puis on décide d’aller sur la plage où de nombreux bars s’enflamment toute la nuit.

Il se fait tard, on décide de rentrer pour être en forme le lendemain. Et là… un énorme cafard dort paisiblement sur mon oreiller – qu’il a fallu chasser à 2 heures du matin avec une tong en mousse (merci à mon Amour de soeur – Ely était déjà à l’autre bout du couloir et moi je pleurais) ; je pense que nos cris de guerre – paniqués/affolés/terrorisés ont réussi à réveiller l’hôtel. Bref, vous imaginez le reste de la nuit à s’imaginer les cafards partout.

Lundi matin, rendez-vous sur le port à 8 heures pour un transfert de 7 heures (ferry, + bus « VIP » VIP c’est seulement pour avoir la climatisation) pour KO SAMUI à 25 € par personne (www.getyourguide.com).

KO SAMUI – on réussit, la veille à dégoter un bel hôtel SAMUI PALM BEACH 5*, en bord de mer, avec de grandes piscines. Ce côté de la Thaïlande est différent, on passe à la Mer de Chine, le ciel est moins bleu et lumineux, les plages sont plus sauvages et l’eau grisâtre. Ce n’est pas une île sur laquelle je retournerai, heureusement l’hôtel est top, et on y passe nos journées à se pavaner comme des princesses, sur de grands matelas, à siroter des jus de fruits frais et à grignotter (encore des rolls) qu’un couple cuisine dans sa barque, sur la plage. C’est vraiment top et cette simplicité de tout manque en France.

On ne sort qu’en fin de journée, pour dîner et visiter le centre ville de KO SAMUI, faire encore un peu de shopping, et prendre un verre à l’ARK BAR, sur la plage, c’est un endroit branché et animé, bondé de monde, on peut y boire des seaux entiers de mojito menthe ou fraise pour quelques euros (moi, je reste fidèle à mon coca zéro), il faut bien que je surveille mes 2 tornades déchaînées qui commencent à apprendre à jouer avec le feu. Il y a des cracheurs de feu dans tous les coins, de la bonne musique et une ambiance folle.

Mercredi matin, on reprend un speed boat – Direction KO PHANGAN

KO PHANGAN – Encore une fois, une affaire de folie pour l’hôtel, et de loin la meilleure : SABAIL BAY RESORT, 2 nuits pour 3 personnes à 55 € – Ce sont des petites maisonnettes avec climatisation sur la plage – une pièce unique avec une estrade et 3 matelas hyper confortables. Un cadre idyllique – le premier jour, on n’en sort pas, on passe notre journée au bord de la piscine, à faire de belles photos et on profite de notre chance d’être dans ce si bel endroit, les photos parlent d’elles-mêmes. KO PHANGAN – Encore une fois, une affaire de folie pour l’hôtel, et de loin la meilleure : SABAIL BAY RESORT, 2 nuits pour 3 personnes à 55 € – Ce sont des petites maisonnettes avec climatisation sur la plage – une pièce unique avec une estrade et 3 matelas hyper confortables. Un cadre idyllique – le premier jour, on n’en sort pas, on passe notre journée au bord de la piscine, à faire de belles photos et on profite de notre chance d’être dans ce si bel endroit, les photos parlent d’elles-mêmes.

Le lendemain, on décide de passer une demi-journée sur l’une des plus belles plages de l’île : déjeuner sur la plage, photos puis on décide sur le retour de nous arrêter dans un bar l’AMSTERDAM BAR réputé pour ses couchers de soleil à couper le souffle, on y prend un verre, admirons le paysage et rentrons à l’hôtel – une douche – et on repart. On marche un peu à proximité de l’hôtel et dînons sur un petit marché, que des produits cuisinés par des locaux, des petits stands par dizaine, des roll aux légumes ou à la viande, du poisson grillé, des petits gâteaux à la noix de coco (j’adore la noix de coco) tout est délicieux et tellement peu cher ! Un régal ! C’était un plaisir de voir les visages de ces personnes s’illuminer lorsqu’ils voyaient que leurs petits mets concoquetés avec amour nous ravissaient, pour seulement quelques centimes… ils se contentent de si peu… c’est touchant, et on comprend la chance que l’on a de vivre en France, dans de bonnes conditions. Le lendemain matin, départ pour notre dernière île dès le petit matin.

  

KO TAO – « l’île de la tortue » (on n’en a pas vu) – Un petit paradis à 1 heure en speed boat de KO PHANGAN, des eaux transparentes, de gros rochers ronds qui bordent l’île, des poissons par milliers, alors HOP ! A peine arrivées, on négocie avec un petit pêcheur pour qu’il nous emmène sur sa barque jusqu’à une petite plage isolée, on enfile nos maillots, et on saute dans l’eau pour observer les fonds : les poissons multicolores grouillent, n’hésitant pas à nous approcher.

Peu de temps pour la détente, un petit shooting sur la plage et la petite barque nous reconduit au port de KO TAO. On avale quelques rolls (trop bons) et un smoothie frais (je pense que j’en ai bu des dizaines pendant mon séjour, les fruits sont naturellement sucrés et la glace pilée nous rafraichie). Notre speed boat quitte KO TAO à 16h pour rejoindre CHUMPON et prendre le vol de 19h10 à destination de BKK … On regrette ce départ si précipité mais on se promet d’y revenir, on a adoré. Entre KO PHI PHI et KO TAO, mon cœur balance… encore aujourd’hui. Mes 2 plus gros coups de cœur. Si vous allez en Thaïlande, n’hésitez pas et foncez sur KO TAO pour quelques jours, c’est incontournable et totalement dépaysant.

   

Arrivée tardive à BKK – tellement fatiguées par cette grosse journée « marathon » on ne quitte pas l’hôtel, on se couche « tôt » car le lendemain – samedi – a lieu le Marché de Chatuchakil faisait parti du top 3 de ma « to do list », c’est LE plus grand marché du monde, ouvert uniquement les week-ends. Les filles, vous devez absolument y passer une journée (samedi ou dimanche, ou les deux), on a adoré notre journée, des milliers de stands de fringues, des petits créateurs de vêtements, des étales de bijoux, des fleurs, des accessoires hi-tech et de téléphonie…. et tellement d’autres choses… On a déjeuné en plein milieu du marché et de la foule : j’ai pris une soupe thaïe aux fruits de mer, Marine et Ely des Pad-thaï aux légumes et poulet aussi délicieuses que ma soupe (j’avoue qu’avec 40°, la soupe n’est pas la meilleure idée mais il fallait que je goûte !) puis enfin le dessert. Le MEILLEUR DESSERT DU MONDE ENTIER : un sorbet coco maison (rien à voir avec tout ce que l’on peut trouver chez nous – mais rien du tout). La glace est servie avec du riz gluant parfumé au jasmin et des cacahuètes, je n’ai jamais rien goûté d’aussi bon, sauf peut-être le riz gluant à la mangue, que vous trouverez aussi dans les rues de BKK et la plupart des restaurants (mais qui passe en seconde position quand même). Bref, je suis une grande gourmande de sucré, je ne pourrai manger que ça.

La dernière journée passe à vitesse grand V. On retourne une dernière fois à KO SAN ROAD, je voulais manger mes pad thaï et faire quelques emplettes. Nous avions prévu de faire nos achats les derniers jours à BKK afin de ne pas nous charger davantage durant le voyage, car comme vous avez pu le comprendre, nous sommes restées 2 nuits par endroit. Passage obligé par l’institut de beauté, Ely et moi optons pour un soin visage detox à 10 € puis une pose de faux cils, et Marine se contente d’une manucure/pédicure. La pose de cils nous donne un super résultat, naturel. Seulement, je vous déconseille de le faire en Thaïlande, la colle utilisée n’est pas « bonne », et après quelques semaines, mes cils naturels tombaient ou cassaient.

Passage éclair à l’hôtel pour une « douche » rapide, recharger les téléphones et récupérer les sacs à dos puis direction l’aéroport pour notre triste retour à PARIS. Le vol étant prévu à 5h55, nous décidons de passer la fin de la nuit à l’aéroport.

On ne dirait pas, mais j’ai résumé un maximum mon voyage, c’est une belle destination que je vous conseille aux périodes les moins touristiques, on y trouve des paysages uniques, le soleil, du luxe à bas prix, et un dépaysement efficace !

C’est la simplicité des gens et de la vie qu’ils mènent, que j’ai le plus apprécié, du respect, des sourires, la gentillesse des locaux…

La seule chose que je regrette un peu, ce sont nos passages éclairs à Ko Phi Phi (2 jours) et Ko Tao (quelques heures) mais nous avions envie de voir tellement de choses, qu’on préférait privilégier la découverte et la nouveauté au repos. Après tout, on est jeune !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaires, je prendrai plaisir à vous répondre.

Je vous embrasse,

 

Previous Post
mars 23, 2017
Next Post
mars 23, 2017

1 Comment

  • Carla

    Trop belles tes photos, ca donne envie de partir en vacances…

Leave a Reply

coralineball

  • SUNSET 🌅 Belle soirée à tous 🌟
-
#coralineb #lifestyleblogger #boat #love #modellife #fashionblogger
  • Il est l'heure de reprendre la route pour #paris ♥️
-
Montre @kronaby - l'un des boutons peut permettre de prendre des photos à distance en déclenchant l'appareil photo de l'iPhone ! 😍
-
#coralineb #lifestyleblogger #backhome #kronaby #beach #watch #summer
  • Retour à Paris imminent ! ♥️ Bon dimanche mes petits cœurs ☀️
-
#coralineb #lifestyle #lifestyleblogger #fashionblogger #modellife #paris
  • Des souvenirs plein la tête ... ♥️☀️👙🌴⛵️💦 🍉🔥
-
#coralineb #lifestyleblogger #summer #love #friends #sainttropez #girls
  • Retour sur la terre ferme après quelques jours passés sur le voilier ⛵️💦👙🌴☀️♥️
-
#coralineb #paris #comeback #fittea #fashionblogger #lifestyleblogger
  • Miss you my loves @marj_fz @margot.ovrt @geoffrays ♥️
-
#coralineb #lifestyleblogger #modellife #moorea #sainttropez #summer

coralineball