Lifestyle

Mes petites cicatrices

Je me souviens encore de mon réveil à l’hôpital le 27 octobre 2020, comme si c’était hier. La première chose qui m’a traversé l’esprit a été de demander au docteur ” Est-ce que le résultat est joli ? “. Ce qui comptait pour moi, une fois l’opération passée, c’était le résultat esthétique. Je voulais que cette nouvelle poitrine qui n’est plus vraiment la mienne me plaise encore..

Je vous ai beaucoup parlé de mes vagues sur ma poitrine les premiers mois. Puis après ces petites vagues, ce sont les cicatrices qui m’ont contrariées. Je me souviens qu’en sortant du bloc, le soir même, devant le miroir, j’avais 2 petites lignes toutes nettes qui me paraissaient parfaites. J’étais persuadée que la cicatrisation serait jolie. Je vais vous partager l’évolution de mes cicatrices du début jusqu’à ce jour et ce que j’ai fait pour les embellir de mois en mois grâce à l’utilisation quotidienne pendant 8 semaines des Réducteurs de Cicatrices Elastoplast.

mastectomie préventive prophylactique avec reconstruction après J+7
Cicatrices à J + 8

Quelques mois après l’opération, mes cicatrices qui étaient toutes fines se sont élargies alors que j’en prenais tellement soin. Je me disais que je devais peut-être passer par cette phase de cicatrisation et qu’ensuite elles reviendraient à leur forme initiale. Les peaux ne cicatrisent pas toutes de la même manière et je n’avais aucune autre cicatrice en comparaison. J’ai très vite commencé les séances de rééducation de mobilité chez le kiné. J’ai d’ailleurs pensé à un moment donné que le fait de tirer sur ma poitrine pendant les séances, masser douloureusement mes petites cicatrices aurait pu provoquer cet élargissement soudain. J’ai ensuite testé des patchs épais qui m’ont été recommandés de nombreuses fois mais je n’ai vu aucune amélioration. Les cicatrices étaient toujours aussi boursoufflées et en relief. La couleur très contrastée avec celle de ma peau autour.

J’ai ensuite tenté des séances de laser chez un médecin esthétique, mais c’est très violent, douloureux et le fait de revoir mes cicatrices saigner et croûter me plaisait pas. Je n’ai alors fait qu’une séance sur 3. Et surtout, je n’ai pas vu de différence lorsque la peau avait à nouveau cicatrisée. Vous avez les photos juste à gauche, quelques jours après la séance de laser.

cicatrices mastectomie post laser
Cicatrices mastectomie post laser

J’ai ensuite testé le LPG, c’est plus doux, c’est un palper rouler avec une machine spécifique qui permet de prévenir l’apparition d’adhérences et stimule la production naturelle de collagène et d’élastine pour une meilleure cicatrisation, dans le but de calmer les douleurs et de retrouver de la mobilité. J’aimais bien mes séances. Les miennes étaient prescrites par mon chirurgien. C’est très rapide, 15 minutes / séance. Seulement, malgré toutes ces étapes, mes cicatrices étaient encore en relief.

Les pansements Réducteurs de Cicatrices Elastoplast

Je me suis souvenue qu’on m’avait beaucoup conseillé les réducteurs de cicatrices Elastoplast. Il s’agit de pansements composés de polyuréthane (plus efficace que le silicone). Ils sont auto-adhésifs très fins et faciles à appliquer sur les cicatrices. Les photos en noir et blanc représentent déjà bien la différence grâce aux réducteurs de cicatrices. On voit les cicatrices mais elles sont beaucoup plus douces, lissées et moins colorées. Je vous me le lien du produit pour plus d’infos : ICI

Quand commencer à les utiliser ?

Vous pouvez commencer à les utiliser juste après le retrait des points de suture, sur une plaie complètement fermée, non infectée et non suintante. Vous les garderez en moyenne 4 à 8 semaines selon l’évolution que les pansements vous apporteront.

Pour quel type de cicatrice est-ce efficace ?

  • Les cicatrices hypertrophiques : surproduction de collagène dans la limite de la plaie d’origine). Elles sont rouges, surélevées et dures. C’était mon cas.
  • Les cicatrices chéloïdes : surproduction de collagène au delà des limites de la plaie. Elles sont épaisses, fibreuses, rouges et proéminentes.
  • Les cicatrices récentes et anciennes jusqu’à 2 ans. La durée du traitement sera alors légèrement plus longue dans le second cas. La mienne datait de plusieurs mois.

Comment appliquer le pansement ?

Il existe 2 formats de pansements que je découpais pour ne pas gaspiller au format de mes cicatrices. Il suffit de les poser délicatement sur les cicatrices et les laisser 12 heures d’affilée, le jour ou la nuit. Ils tiennent très bien, c’est comme une seconde peau qu’on ne sent pas. C’est même très confortable car ça évite le frottement. Je prenais parfois ma douche avec et ils ne bougent pas, ils sont résistants à l’eau (mais pas anti-UVA). Pour les retirer, je vous conseille de le faire sous la douche ou alors de tirer délicatement et parallèlement à la peau en tenant la cicatrice en dessous.

A partir de quel âge peut-on les utiliser ?

Il est possible de commencer les traitements dès l’âge de 3 ans.

Mon avis sur les Réducteurs de Cicatrices ?

Je suis très contente d’avoir fait cette découverte. Avant de commencer le traitement, je sentais mes cicatrices en relief et c’était parfois douloureux lorsque je portais des soutiens-gorges qui appuyaient sur mes cicatrices. Depuis quelques semaines, si je ferme les yeux, je ne les sens même plus, et la couleur est beaucoup moins différente que celle de ma peau autour. J’aurais aimé commencé le traitement quelques jours après l’opération mais le résultat est quand même super sur cicatrices anciennes.

Si vous avez des questions, posez-les en commentaires, je vous répondrai avec plaisir !

Merci d’avoir pris le temps de me lire, Coraline.

Previous Post
juin 7, 2022

No Comments

Leave a Reply

coralineball

Instagram a retourné des données invalides.

coralineball